Comment récupérer ses impayés?

Lien du site : http://recouvrementdecreance.fr

Une fois qu’une créance est certaine, liquide, et exigible, le créancier doit définir une stratégie pour le recouvrement de cette créance.

Il a trois approches possibles : tout gérer lui-même, confier le recouvrement à une société de recouvrement de créance, ou encore vendre cette créance à une société d’affacturage qui deviendra le nouveau créancier pour le débiteur, et permettra au créancier de récupérer de la trésorerie...

Chacun peut se dire qu’il y a bien des façons de recouvrer une créance, mais en les analysant, et en simplifiant, comme dans le sens de simplifier une fraction en mathématiques, et il faut bien comprendre qu’il n’y a là pas la moindre nuance péjorative, il n’y a que trois approches possibles pour un recouvrement de créances.

  • la gestion directe ou interne

  • le mandat donné à un tiers ou externalisation

  • le rachat de créance


Dans le premier cas, c’est évident, le créancier gère lui-même le recouvrement des impayés, par exemple via son service contentieux. Ce service n’existant pas dans les TPE et autre PME qui plus que toutes autres ont un problème de recouvrement de créance, c’est généralement au chef d’entreprise de prendre toutes les décisions, d’initier une action en justice le cas échéant, de traiter avec les avocats et les huissiers de justice, pour finalement, souvent, très souvent, trop souvent baisser les bras. En effets, dans le cadre d’une TPE ou d’une PME, les compétences du ou des principaux dirigeants ne sont pas particulièrement liées au recouvrement de créances.

Dans la deuxième option possible, le créancier fait appel à des professionnels du recouvrement de créance, qui agissent alors dans le cadre d’un mandat. Ce mandataire s’occupe alors pour le compte du mandant de toutes les démarches judiciaires qui s’imposent, si les tentatives de recouvrement de créance amiable n’ont pas donné les résultats escomptés. Cette prestation a bien entendu des coûts fixes, quel que soit le résultat des actions engagées. Mais au moins, si le débiteur était définitivement insolvable, ou la créance impossible à recouvrer, le créancier pourrait au moins recouvrer la TVA auprès des services fiscaux, en respectant la procédure prévue dans ce cas.

Enfin, le créancier peut vendre sa créance. Il fait donc appel à une société de rachat de créance, qui la rachète effectivement à un prix qui tient compte de sa marge, de ses frais, et de nombreux autres paramètres, mais le créancier récupère de la trésorerie. La société qui a racheté cette créance devient donc le nouveau créancier du débiteur, et agit en son nom propre.

Notre site vous propose de connaître le coût de recouvrement de votre créance grâce à comparateur qui vous permettra de choisir la meilleure offre en comparant les devis.
Comment récupérer ses impayés?